Agen : les motards dénoncent l'arrivée du contrôle technique deux-roues


09 avril 2021

Cela va vrombir ce samedi dans les rues d'Agen ! La Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) appelle à manifester dans une soixantaine de villes pour protester contre l'éventuelle instauration d'un contrôle technique obligatoire pour les deux et trois roues. Sa mise en place est prévue en théorie pour 2022 dans tous les pays membres dans le cadre d'une directive votée par le Parlement Européen. Le but : réduire les risques d'accidents causés par des engins mal entretenus. En 2019 en Europe, 22.800 personnes sont mortes dans des accidents de deux roues. Jusqu'à présent, la France avait obtenu un délai pour appliquer cette nouvelle réglementation. Mais, les États peuvent déroger à cette directive en mettant en place des mesures alternatives pour améliorer la sécurité des deux roues. La Fédération Français des Motards en Colère demande justement au gouvernement français de prendre position, et d'y déroger. Pour ces motards, instaurer un contrôle technique à l'instar des voitures ne servirait à rien, explique Léopold Talou, membre-fondateur du bureau lot-et-garonnais de la FFMC :

« Pour nous, cela n'est pas utile. Un rapport européen intitulé MAIDS (comme Motorcycle Accident In Depth Study, soit étude approfondie des accidents à moto), effectué sur l'Europe entière indique que dans seulement 0,3% des cas, l'état des machines peut être impliqué dans les accidents. C'est un chiffre corroboré par la Mutuelle des motards qui assure près de 400.000 deux-roues en France. Selon ses études, dans 0,7% des cas d'accidents, l'état de la machine serait responsable.

Le motard n'est pas dénué de bons sens quand il enfourche sa moto. Visuellement nous avons accès à tous puisque nous sommes sur un équilibre. Il regarde ses pneus, ses plaquettes, ses freins. Si il y a du jeu dans les roues, la moto est inconduisible. Donc le motard à tout intérêt à rouler sur des motos en très bon état. Alors que pour un automobiliste, les organes de sécurité du véhicule sont moins visibles. »

Les fédérations de motards dénoncent également le lobbying pratiqué au niveau européen à Bruxelles par les grands groupes d'entreprises de contrôle technique. Leur objectif : que la directive soit appliquée dans tous les Etats, déplore Léopold Talou :

« C'est une masse financière. 6 millions de deux-roues en France, ce n'est pas rien ! Un contrôle technique d'une cinquantaine d'euros par machine par exemple, c'est non négligeable pour eux. Mais ce contrôle technique sera compliqué à mettre en place techniquement pour eux. Par exemple pour vérifier les freins, les bandes de puissance comme pour les voitures ne sont pas adaptées. Tous les centres ne possèdent pas forcément de contrôleurs avec un permis moto. »

Un rassemblement, autorisé débutera ce samedi sur la place du Gravier à Agen à partir de midi, avant un départ du cortège dans les rues de la ville à 14 heures. Les fédérations gersoises et tarn-et-garonnaises des motards en colère appellent également leurs membres à se joindre à la manifestation organisée à Agen.

????INFORMATION MANIFESTATION ???? [ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE] Vous trouverez ci dessous le lien vers les...

Publiée par FFMC 47 sur Mercredi 7 avril 2021

F.P.

Crédit photo : PIXNIO

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article